Auteur Sujet: Candidature [et présentation], pot de confiture et soupe à l'oignon.  (Lu 5237 fois)

Eli[Asile]

  • Passeur
  • Chafer Rônin
  • *
  • Messages: 49
  • Buveuse de Wakfu !
    • Voir le profil
[RP]
A une époque où susurrer le sombre mot de mercenaire était passible d'emprisonnement, un clan décida d'en faire sa marque de fabrique.

Les raisons de ce choix me semblaient toutes aussi obscures que la plus obscure des ténèbres et me filaient entre les doigts, telle l'ondine aquatique taquine qui semblait alors onduler entre mes phalanges ; elle s'en amusait et je le lui rendais, chatouillant la larme qui s'agitait dans le creux de ma main. J'entendais ses petits rires obscènes raisonner dans ma tête, elle pouffait à n'en plus finir à mesure que je la faisais souffrir de rire. Je la délivra finalement de son étreinte, elle me déroba un vif baiser puis s'en alla, en sautillant sur la surface de l'eau, dérangeant au passage le calme insipide de cette fluette étendue.

Mon visage se reflétait dans cette mare et je crû un instant tomber dans ce précipice aqueux, abyssal, comme absorbée par cet abîme suggéré par la torpeur qui régnait dans les profondeurs mystérieuses et inexplorées...

L'air était frais, je le savais mais cette sensation, je ne la ressentais plus. Mon empathie n'était pas à son fort aujourd'hui ; et pourtant, mon corps était en émoi face à cet hiver polaire, la multitude de poils qui ornait ma chair était déjà dressée, droite, phénomène dont était tirée une expression propre au folklore de l'île d'Otomaï, "avoir la chair de Poolay".
Le sol, probablement gelé, était tapissé d'un colossal et laineux manteau de neige, qui s'étendait à perte de vue. Pas même un grelottement ou un claquement de dents incontrôlé ne vinrent perturber ma réflexion embrumée.

Je me rinçais doucement le visage à l'aide de l'eau fraîche de la ravine qui s'offrait à moi. A quelques pas d'ici, Durillon, mon fidèle destrier, s'abreuvait goulûment. D'un revers de main, j'estompa rapidement les quelques gouttes qui ruisselaient le long de mon visage.

Traverser en solitaire une terre gelée comme celle de Frigost n'était pas une mince affaire mais ma soif d'apprendre était plus forte que tout. Les livres m'avaient enseigné des savoirs ancestraux, des cours théoriques, des histoires farfelues, tirées d'esprit à l'imagination débordante, des légendes et des contes racontant le passé de civilisations éteintes... Songer à tout cela me rendait nostalgique mais je devais continuer à avancer, tourner la page. L'heure n'était plus aux regrets...

D'un sifflement perçant, j'appela ma monture, qui reconnut instantanément ce que signifiait ce dernier.

Je grimpa rapidement sur son dos et nous nous mîmes en route, à destination du prochain village. L'aube se levait derrière nous et nous sentîmes cette modeste vague de chaleur percer le blizzard ambiant et traverser nos corps encore engourdis par l'air rigoureux. Le vent s'emmêlait dans mes cheveux détachés ; les pointes de ces derniers, légèrement gelées, dégivraient à mesure que la bourrasque les soulevaient.

Un léger murmure à l'oreille de ma Dragodinde, une caresse affective et la voilà envolée, battant des ailes, fendant l'air et le ciel, cette sensation de voler... Même elle, je ne la ressentais plus.

Nous survolâmes de nombreux territoires, vastes contrées vénéneuses, virulentes, où seuls les plus téméraires osaient fouler de leurs pieds ces terres aventurées. Mon périple m'avait déjà amené dans ces endroits tortueux et je fronçais les sourcils en me remémorant certains passages difficiles de mon épopée. Le Berceau d'Alma, les Larmes d'Ourongnigride, la Crevasse Perge... Là ne fût pourtant pas le plus imposant accroc.

A mesure que nous nous enfoncions en Frigost, le village Enseveli se rapprochait ; je surplombais désormais ma réelle destination. Observant de haut, je repéra rapidement la taverne et, dans un souffle, je m'évapora, laissant ma dragodinde se poser lentement et discrètement, à plusieurs lieux de la taverne.

J'atterris non loin de cette dernière, dissimulée à l'abri des regards, derrière un tonneau, ma petite taille étant un atout... de taille sur le coup.
La joie tonitruante, la fête ambiante, la beuverie abondante, nulle trace de ces critères propres aux tavernes amaknéennes, même à des heures aussi matinales. L'endroit semblait calme, quelques lueurs tamisées donnaient vie aux fenêtres de l'imposante bâtisse. Une brume mystificatrice, répandue de part et d'autre du village, jonchait la demeure et absorbait les couleurs dégagées par les hublots.

Une nouvelle téléportation me permit de m'approcher davantage, le silence était d'or et régnait en maître. Seuls mes Shushus osaient murmurer et dès lors qu'ils s'exécutaient, je leur lançais un regard que Djaul lui-même aurait pu figer ; cependant, même mes menaces ne suffisaient pas toujours à les dissuader...

De source sûre, je savais que cette taverne était animée et contenait en son sein, des âmes probablement endormies ou enivrées.

Mercenaires invétérés, brigands de la pire espèce, aventuriers écervelés, pilleurs de donjon indécents... Probablement la pire racaille que le monde des Douze n'ait jamais mis au monde.

Je les cherchais, cela faisait déjà plusieurs semaines que je m'étais lancée à leur poursuite. Je devais les trouver, ils étaient un mystère que je devais élucider.

D'après ce qui se tramait sur eux en Amakna, ils se faisaient appeler les Passeurs, mettant leur savoir-faire à disposition des aventuriers. Ils aidaient quiconque les sollicitait, moyennant bien évidemment quelques kamas.

Réunis sous une même égide, défendant le même blason, les mêmes valeurs, leur véritable force résidait principalement dans l'entraide. Une élite de guerriers, de mercenaires, oui, c'était bel et bien le mot adéquat... Et ils apposaient leur marque, témoignage de leur passage, un peu partout. Entre autre, nombre de donjons ornait le souvenir de leur triomphe.

J'eus la chance de rencontrer des personnes ayant déjà fait appel à leur service... Beaucoup m'affirmèrent que ces mercenaires ne recherchaient pas qu'uniquement le profit, mais qu'ils prenaient vraiment du plaisir à rendre service aux gens et que là était leur vocation primaire.

Leur philosophie tendait à les persuader que toute peine mérite salaire, maxime que je m'abstiens parfois de défendre mais que je respecte entièrement.

Ma route me mena donc jusqu'à cette taverne isolée du village Enseveli. En ce jour de Maisial, les Passeurs étaient chargés d'une mission, comme à leur habitude. Je n'avais pas eu de détails plus précis mais je savais que leur nuit se passerait ici, dans ce lieu de beuverie convoité par les disciples Pandawa. [...]

Depuis que j'ai eu vent de leur pratique, je n'ai de cesse de les traquer mais à chaque fois, ils finissent par m'échapper et je pense perdre leur trace pour l'éternité... On entend plus parler d'eux durant des décennies quand finalement, au lendemain d'un jour pluvieux, ils finissent par repointer le bout de leur nez.
Toujours présents pour aider leur prochain, ils surgissent de l'ombre et, même dans les situations les plus désespérées, viennent au secours du novice désemparé. 

Qui étaient-ils ? Nul le sut jamais. Certains affirmaient qu'ils étaient des hérauts envoyés par Rushu en personne, qui ne cherchaient qu'à amasser gain et fortune. D'autres penchaient à croire, à l'inverse, qu'ils étaient des héros bienveillants, au service du mercenariat, cherchant à apporter leur aide à ceux dans le besoin...

Pour ma part, je ne savais pas quoi en penser et je préférais m'adresser directement à eux pour me forger une opinion. [...]


Personne ne vint, tant pis, je me lança. Je fonça rapidement vers la porte d'entrée de la taverne et, juste avant d'entrer en collision avec elle, je me téléporta derrière cette dernière, les Kukri Shushu à la main. Je les assembla pour former un arc et je pointa une flèche de Wakfu en direction du comptoir.

La pièce était vide, propre et bien rangée, seul le tavernier était à son poste. D'un air benêt, essuyant machinalement une pinte, il me regarda, je lui fis signe de se taire et il me montra les escaliers qui menaient à l'étage du dessus, là où les chambres étaient réparties de part et d'autre d'un corridor lugubre, faiblement éclairé par de petites bougies scrupuleusement symétriques, placées selon un schéma bien précis et de manière suffisamment stratégique pour qu'aucune partie du couloir ne sombre jamais dans les ténèbres.

Dans cet environnement étroit, je choisis de désassembler les Shushus et de ne garder qu'un Kukri à portée de main, l'autre me servant, au cas où, à dégainer un portail.

J'avançais à pas de croc gland, cherchant le moindre indice me permettant de savoir si les Passeurs étaient ici ou non. Je me fiais principalement à mon ouïe, essayant de capter le moindre petit écho.

De temps à autre, je passais ma tête au travers d'un portail afin d'épier l'intérieur d'une pièce... Rapidement, je fis le tour des chambres. Personne, pas l'ombre d'un chacha.

Une porte légèrement entrouverte attira mon attention et je me faufila discrètement à l'intérieur. Mes yeux finirent par s'accomoder à l'obscurité ambiante et je distingua quatre lits aux couvertures dépliées, dégageant encore le résidu d'une chaleur humaine. La fenêtre était ouverte et donnait sur l'extérieur, vers la partie arrière de la taverne.

Des traces de pas dans la neige trahirent les fugitifs.

Je sentis une ombre, une âme errante dans la pièce, elle se tenait juste derrière moi, prête à frapper , je pouvais ressentir le flux de son Wakfu circuler, un disciple de Sram probablement... J'entendis un léger craquement d'articulation et, dans le feu de l'action, je me retourna, je ne le vis plus... Envolé, disparu. Etait-ce l'un des Passeurs ?

Soudain, me retournant vers un bruit de neige affaissée venant de l'extérieur, je vis se dessiner un symbole sur le sol glacé, la marque des Passeurs... Encore une n-ième provocation. Je ne m'étais donc pas trompée, ils avaient bien passé la nuit ici.

Je descendis les marches, en trombe, quatre à quatre ; en repassant rapidement devant le comptoir, je compris que le tavernier essayait de me dire quelque chose mais je n'avais pas le temps d'écouter son discours.

"Mademoiselle, vous devriez... "*ZAP*

Trop tard, j'avais déjà bondi au dehors de l'édifice, je siffla pour avertir Durillon et je pris les devants. En faisant le tour de la taverne, j'aperçus au sol les traces de pas, elles se dirigeaient vers l'antre du Korriandre. Si je ne m'abuse, ils étaient au moins quatre, peut-être cinq.

A coup de portail, je me déplaça à grande vitesse vers l'antre. Les Abrasifs et autres créatures de la forêt pestiférée, s'éveillèrent tout doucement, au rythme des bruits caractéristiques de mes portails.

*ZAP* *ZAP* *ZAP*

Malgré ma vitesse, Durillon me rattrapa rapidement et je grimpa sur son dos. Légèrement essoufflée, ce n'était rien comparé à l'excitation qui montait en moi, à mesure que je me rapprochais de mon objectif. Je les sentais, ils étaient proches...
[...]

Évasive... Lasse... Importunée... Agacée... Terrassée... Ratatinée... Offusquée... Paralysée... Ébahie...

Comment ont-ils pu m'échapper ainsi ? Pourtant... Non, je ne comprends pas. Je n'ai jamais perdu de vue leurs traces... Seulement leurs traces. Peut-être n'ont-ils jamais été là ?

Je saisis ma chope, je la porte à mes lèvres et, dans un élan de dégoût, je la repousse calmement et la repose à son emplacement d'origine. Le tavernier, toujours à la même place, toujours à  répéter sans relâche le même geste ridicule, toujours à me regarder du même air idiot et bwork...

"Vous saviez, j'ai essayé de vous le dire qu'ils étaient partis depuis plusieurs heures déjà mais vous ne m'avez pas laissé le temps d'en placer une et puis..."

Ses mots parviennent à mes oreilles mais pas jusqu'à mon cerveau, je suis esseulée, perdue, déboussolée.

Les trouver, je n'aurai jamais crû que cela relevait du miracle...

Dans ma mélancolie et ma déchéance, j'oubliais mon environnement et à mesure que le temps passait et que mon désespoir grandissait, la taverne, quant à elle, se remplissait.

"La même que d'habitude patron !"

Je ne remarqua même pas qu'un homme vint s'asseoir à côté de moi, pinte à la main, et qu'il engagea la discussion [...]
[/RP]

[HRP]
Salut, à vous la main !^^

Je tiens à donner quelques informations car poster une sorte de RP comme ça, sans prévenir, et sans rien expliquer, qui vous saute au visage, c'est limite selon moi. Je vous propose un petit jeu de rôle interactif, j'ai essayé d'ouvrir le RP pour que vous puissiez vous y introduire et éventuellement jouer le jeu si certains d'entre vous sont tentés.

Je tenais vraiment à vous donner toutes les infos IG au cours d'un RP mais pas que "personnel", j'aimerai, si vous en avez l'envie, que vous y preniez part... Ça fait beaucoup de contraintes, vous m'en voyez désolé mais je trouve ça plus cool que tout le monde essaye de participer pour en apprendre un peu plus sur le candidat, enfin cela reste mon point de vue si vraiment vous voulez que je reste conventionnel, c'est dans mes cordes aussi et je peux vous pondre une présentation bien hiérarchisée en essayant d'être le moins ennuyeux possible !

Simplement, dites moi si l'idée vous plaît et si on continue dans cette voie ?

Du coup, je me présenterai en fonction de vos réponses !

Merci de votre attention.
[/HRP]

Ary

  • Passeur
  • Abraknyde Ancestral
  • **
  • Messages: 233
    • Voir le profil
[HRP] Coucou,

très belle qualité d'écriture et de composition ! Je t'avouerai que je n'ai pas tout lu car je n'ai pas la tête ni le temps en ce moment, mais je reconnais l'effort considérable de ta part.
Bon bon bon, impressionnant tout ça, surtout qu'on se revendique un petit peu "RP" mais qu'on est en fait que très peu à ce titre et que les concernés l'emploient rarement et uniquement sur le forum, donc là tu nous embouche un coin !

J'aurais vraiment aimé participer à ta proposition de candidature/réponses all RP mais honnêtement c'est une mauvaise période pour moi, donc je m'y prendrai peut-être plus tard... Mais sinon, sur le fond et l'idée, c'est tout de suite attirant, donc je garde un oeil sur cette lettre ouverte !

Ary[/HRP]

[miRPmiHRP]
Cher camarade, bien qu'à la taverne, mes occupations actuelles me font chauffer les esgourdilles : de l'apprentissage par-ci, de la documentation par là, ainsi de suite. Je n'ai donc pu qu'écouter votre récit qu'en diagonale, avec un coup d’inattention ponctuel dans mon travail... Pourriez-vous me dire comment vous prénommez-vous et de quel genre êtes-vous ? -Pas que j'ose pas regarder si vous avez des mamelons plus gros que les miens, mais surtout parce que je veux devenir un grand disciple, alors mes yeux restent dans mes écrits. [/miRPmiHRP]

Ary, Maori roi du bistouri, des canaris fleuris, et du Kiri.
Mais j'aime aussi les Pistaches.

Eli[Asile]

  • Passeur
  • Chafer Rônin
  • *
  • Messages: 49
  • Buveuse de Wakfu !
    • Voir le profil
[HRP]
Merci de ta réponse en tout cas Ary', j'ai essayé de vous proposer quelque chose qui sort un peu de l'habituel, histoire d'attirer votre attention, merci d'avoir pris le temps de répondre en RP^^.

[/HRP]

[RP]

Encore plongée dans mes pensées, je pris un certain temps avant de comprendre que l'homme s'adressait à moi. Je tourna lentement la tête en sa direction, il semblait me sourire ; ce dernier m'incita à lui répondre :

"Eh bien je suis une disciple de Féca et je me prénomme Eli. J'étais à la recherche de... mercenaires."

Dans ma tête, j'ajoutais que ce n'était pas trop la forme en ce moment.
Je me retourna vers l'assemblée, doucement, et je constata que la salle était presque pleine à craquer. Rien à voir avec l'ambiance mortuaire et lymphatique de la matinée passée...
Un élan de joie me traversa rapidement l'échine et je m'y mis, à mon tour, à questionner l'inconnu :

"Et vous alors, qui êtes-vous ? Qu'est-ce qui vous amène dans cette taverne ?"

[/RP]

Halicarnace

  • Kanniboul Ebil
  • **
  • Messages: 119
    • Voir le profil
Salut, j'ai pas tout lu, j'ai du m'arrêter à la 5ème ligne, non pas que je n'ai pas l'envie mais j'ai une foutue conjonctivite qui m'explose l'oeil....bref.
Eli, Eli, Eli...j'ai bloqué et cherché un moment jusqu'au moment ou j'ai une illumination ! Eli....Eliatrope d'Utopia si je ne m'abuse non ?
Tu quittes donc Utopia ? On pourrait en connaitre les raisons si ce n'est pas trop indiscret ?

Chloton

EDIT : désolé la flemme de répondre avec du RP, surtout que sur le forum, niveau rp je suis une bille je trouve.

Eli[Asile]

  • Passeur
  • Chafer Rônin
  • *
  • Messages: 49
  • Buveuse de Wakfu !
    • Voir le profil
[HRP]

Salut Chloton, oui c'est bien ça tu m'as démasqué ! Utopia, par où commencer... Une guilde dans laquelle je me suis beaucoup investi mais qui ne me convenait plus, trop de dérives, des valeurs perdues, oubliées et finalement, une utopie (la mienne peut-être) qui n'a jamais vu le jour. Je ne m'y plaisais plus, je n'avais plus envie d'y consacrer du temps. Ce sont les principales raisons de mon départ et je souhaite aujourd'hui m'orienter vers un nouvel aspect du jeu que je n'ai pas encore eu l'occasion d'explorer.

Voilà voilà, j'espère avoir répondu à tes interrogations.

Bisous, moi je vais me coucher pour ma part, bonne nuit à ceux qui feront de même ^^.

[/HRP]

Hesti

  • Passeur
  • Royalmouth
  • ****
  • Messages: 549
  • Pioussin du Chaos
    • Voir le profil
[HRP]

Bonjour Eli ! Bienvenue sur notre forum, et félicitations/merci d'avoir pris le temps d'écrire un aussi long texte ! Ça fait plaisir de tomber sur un morceau de RP de cette taille, et ça faisait bien longtemps que ça n'était pas arrivé.

Pour ma part, j'ai tout lu, et tu m'as vraiment donné envie de te répondre, et en RP... parce que moi non plus je n'en ai pas fait depuis bien trop longtemps !
Là, ça tombe plus que mal, mes exams commencent dans trois jours et je suis à fond dans les révisions.
Du coup, comme je n'ai pas envie de faire trois lignes de RP pour te relancer vite fait après le long texte que tu nous as offert, je préfère attendre la fin de mes exams et te répondre correctement, si ça te va. Si d'ici là d'autres se sont pris au jeu, je prendrai l'histoire au vol !

Merci encore pour ton effort en tout cas, c'est le genre de choses que j'apprécie beaucoup !

À très bientôt,

Hesti

[/HRP]
"J'ai décidé d'être heureuse parce que c'est bon pour la santé"

Eli[Asile]

  • Passeur
  • Chafer Rônin
  • *
  • Messages: 49
  • Buveuse de Wakfu !
    • Voir le profil
[HRP]

Coucou Hesti, merci pour ta réponse ! D'accord pas de problème, je comprends tout à fait et je patienterai le temps qu'il faudra. Bon courage pour tes révisions et tes examens en attendant !

[/HRP]

NASHATATOR

  • Passeur
  • Daïgoro
  • **
  • Messages: 212
  • bidibidipop
    • Voir le profil
pour ?  *sad_cute*
Je suis ..... NASHATATOR

Teykiila-Paff

  • Daïgoro
  • **
  • Messages: 206
  • Saigneur de l'Ordre du Passeur Alcoolique
    • Voir le profil
[HRP]

Hello Eli',

J'ai moi aussi tout lu et c'est vraiment super ! Je vais donc jouer le jeu et essayer de te répondre en RP bien que je sois loin d'être un vrai RPiste, hahaha !  *tongue* 

[/HRP]

[RP]

Occupée à finir ma chope de bière que je savais coupée à l'eau calme ainsi qu'a regarder l'amas d'aventuriers venu ici pour se réchauffer et s'envoyer le contenu de quelques chopes dans le gosier, je sentis Ary se lever de notre table sans un mot. Tandis que je levais les yeux pour l'interroger du regard, il était déjà entrain de s'installer aux côtés d'une fécatte à l'air mélancolique qui ne sembla même pas remarquer sa présence. Moi même je ne l'avais pas remarquée, elle avait pourtant l'air d'être ici depuis plus de temps que nous, ses habits étaient secs, ce bon vieux Ary avait dû remarquer quelque chose chez elle mais quoi ?

Soudain, alors qu'elle était entrain de répondre à Ary, ce dernier mot qu'elle prononça... oui il me semble bien avoir lu le mot "mercenaire" sur ses lèvres ! D'un geste mesuré je fini ma chope d'une traite pour enfin me lever doucement et m'approcher d'eux. Le brouhaha qui régnait ne permettait pas d'entendre clairement ce qu'ils se disaient...

Après m'être fait un passage parmi la foule, je réussi a atteindre leur table et a entendre sa dernière phrase :

"Et vous alors, qui êtes-vous ? Qu'est-ce qui vous amène dans cette taverne ?"

Je la vit me regarder m'installer à la table l'air légèrement étonnée mais sans plus, quand à Ary il était retourné à ses bouquins, je pris donc la parole à mon tour :

"Salut à vous, je me nomme Teyki, je suis une disciple de Sacrieur et cet Osamodas que vous voyez ici se nomme Ary. Nous sommes arrivés ici il y a peu... afin de nous réchauffer. Nous ne sommes que d'humbles voyageurs venu ici pour explorer cette région méconnue du monde."

Il était temps maintenant de la questionner sur ce mot "mercenaire", que savait-elle, que voulait-elle ?

"Vous parliez à l'instant de mercenaires... en avez-vous vu dernièrement dans le coin ?"

[/RP]
Là où les aventuriers trépassent,
Un passeur lui, passe.

Teykiila-Paff le frappé.

Eli[Asile]

  • Passeur
  • Chafer Rônin
  • *
  • Messages: 49
  • Buveuse de Wakfu !
    • Voir le profil
[HRP]

Salut Teykiila', je passe en coup de vent, je ne serai pas là de la soirée et demain non plus peut-être, je ne sais pas encore ça dépendra de la tournure de la soirée ... Merci pour ta réponse, je n'ai pas le temps de te répondre en RP dans l'immédiat, je m'y penche dès mon retour !

Bonne soirée à vous.

[/HRP]

EDIT
[HRP]

Salut Anna' au fait ! Merci pour ton vote même si je dois avouer qu'il me flanque un peu la frousse héhé, je ne sais pas trop comment l'interpréter...

[/HRP]

[RP]

La venue de cette Sacrieur me laissa perplexe ; je ne savais plus trop quoi penser de cet attroupement à ma tablée. Une nouvelle technique de séduction peut-être ? Ou bien les gens, en cette contrée, étaient un poil plus chaleureux que la moyenne, xénophiles à souhait, qui sait...

Alors qu'elle se présentait à moi, chopine à la main, sa dernière question m'interpella :

"Eh bien à vrai dire, cela fait déjà quelques temps que je suis à leur recherche..." Je zyeuta rapidement autour de moi, cherchant une oreille un peu trop tendue et, tout en faisant signe à mon interlocutrice de s'approcher, je lui murmura doucement "de mercenaires se faisant appeler Passeurs".

J'eus peur un instant d'avoir été trop bavarde et pas assez discrète mais je fus rapidement soulager de constater que l'ambiance n'était pas altérée.

Je poursuivi rapidement, la disciple de Sacrieur semblait être à l'écoute :

"Je pensais les trouver ici ce matin, mais ils m'ont encore une fois faussé compagnie... Mais peut-être que mon discours vous semble étranger et mes élucubrations, totalement déplacées ? Je vous ennuie sûrement à vous raconter mes petits problèmes haha, parlez moi donc plutôt de vos activités, vous disiez être de passage, vous avez donc des projets en tête non ?"

Je tourna rapidement mon regard et ma pinte vers la salle qui ne désemplissait pas. Et pourtant, même au milieu de cette foule agitée et tonitruante, je restais de marbre, dubitative. Les questions embrumaient encore mon esprit, égarée...

[/RP]
« Modifié: 06 Juinssidor 644, 00:01:40 par Eli »

Teykiila-Paff

  • Daïgoro
  • **
  • Messages: 206
  • Saigneur de l'Ordre du Passeur Alcoolique
    • Voir le profil
Re : Candidature [et présentation], pot de confiture et soupe à l'oignon.
« Réponse #10 le: 02 Juinssidor 644, 19:11:56 »
[RP]

C'était donc elle, la personne qui nous suivait ces derniers temps et qui avait failli réussir ce matin même à nous retrouver. Il fallait se rendre à l'évidence, cette fécatte ne manquait pas de motivation et ni même d'un certain talent, nombreux sont ceux qui avaient déjà essayé de nous retrouver sans même avoir réussi a suivre une piste tangible. Je décidai donc d'en apprendre plus sur elle...

"Pour ce qui est de mes projets ils ne vous intéresseront certainement pas, en revanche, je crois bien pouvoir vous aider puisqu'il se trouve que je connais les mercenaires que vous recherchez. Je pourrais vous conduire jusqu'à eux mais avant ça, je préférerai en apprendre un peu plus sur vous, n'approche pas un Passeur qui veut."

Je bu une gorgée de bière avant de reprendre la parole.

"Je suppose que si vous les cherchez depuis si longtemps ce n'est pas simplement pour avoir le plaisir de leur confier un contrat en mains propres, vous voulez rejoindre leur rangs, mais pour ça il faut que je puisse leur décrire la personne qui souhaite les rejoindre."

Saisissant ma chope je m’aperçus avec regret qu'elle était pratiquement vide et décida de l'interroger.

 "Tout d'abord, quel âge avez vous ? Voyagez vous avec d'autres camarades ? (team) Depuis combien de temps arpentez vous les chemins de l'aventure dans le monde des douze ? Dans quelles guildes avez vous déjà été et pour quelles raisons n'y êtes vous plus ? (hormis Utopia) J'aimerais aussi savoir quelles professions vous exercez ainsi que vos spécialisations. Une fois les réponses à ces questions données je vous propose d’aller dans un endroit moins agité et plus intime pour poursuivre notre discussion à l'abri des oreilles indiscrètes. Je vous laisse le choix de cet endroit."

Les rires gras, ainsi que les cris poussés par nos voisins de table commençaient à me faire mal au crâne et si il y a bien quelque chose que je n'aime pas c'est bien souffrir sans même perdre une seule goutte de sang ! De plus il aurait été étonnant que les autres se manifestent dans un endroit aussi peuplé.

[/RP]
Là où les aventuriers trépassent,
Un passeur lui, passe.

Teykiila-Paff le frappé.

Eli[Asile]

  • Passeur
  • Chafer Rônin
  • *
  • Messages: 49
  • Buveuse de Wakfu !
    • Voir le profil
Re : Candidature [et présentation], pot de confiture et soupe à l'oignon.
« Réponse #11 le: 03 Juinssidor 644, 14:28:30 »
[HRP]

Je prends le temps de te répondre rapidou Teykii', la suite arrive bientôt, je n'aurai pas le temps de m'y pencher aujourd'hui mais promis, demain je poste !

[/HRP]

Halicarnace

  • Kanniboul Ebil
  • **
  • Messages: 119
    • Voir le profil
Re : Candidature [et présentation], pot de confiture et soupe à l'oignon.
« Réponse #12 le: 03 Juinssidor 644, 14:45:38 »
Bien qu'étant maintenant un avis "extérieur" de ma part, je tenais quand même à signaler qu'Eli (vu qu'il est au zaap koalaks comme le fût le refuge pendant un bon bout de temps) est quelqu'un qui me semble très sympathique et loin de l'image que je peux avoir d'Utopia sur la fin. Je n'ai d'ailleurs pas compris ton retour dans la guilde à un moment donné.
Bref je le recommande d'un point de vue "humain". Après a voir s'il correspondra aux attentes.

Eli[Asile]

  • Passeur
  • Chafer Rônin
  • *
  • Messages: 49
  • Buveuse de Wakfu !
    • Voir le profil
Re : Candidature [et présentation], pot de confiture et soupe à l'oignon.
« Réponse #13 le: 04 Juinssidor 644, 20:57:59 »
[HRP]

Salut Chloton,

Pour tout te dire, je plaçais l'intégralité de mes espoirs en Utopia, je m'y étais beaucoup attaché que ça soit au niveau background qu'avec les différents guildeux. J'adorais m'en occuper et essayer de mettre en place des petites idées d'amélioration à droite à gauche...

Par la suite, plusieurs histoires sans intérêt sont venues parasiter la bonne ambiance qui régnait en Utopia et ça m'a très vite découragé, j'étais dégoûté, tout le travail acharné foutu en l'air par une poignée de personnes aussi bien interne qu'externe à la guilde. Tout se dégradait à mesure que les jours passaient et j'y pris la décision de ne plus jamais remettre les pieds là-bas, de couper les ponts de manière radicale.

Je ne veux plus en entendre parler et j'espère que le sentiment est partagé.

Je me suis toujours battu pour une image et, avec le recul, je me rends compte que je n'ai jamais réussi à la faire régner en Utopia... Je m'étais trop égaré dans mon utopie pour faire marche arrière et j'ai donc décidé de me retirer, sans mot dire, à tout jamais.

[/HRP]

[RP]

Mes espoirs se ravivaient peu à peu, au rythme des paroles psalmodiées par la Sacrieur. Je n'en croyais pas mes oreilles. Alors que je les cherchais avec acharnement, les traquant de loin, sans relâche, voilà qu'ils se présentaient à moi à un moment où mon espérance était particulièrement proche des limbes du néant.
A croire que le hasard se jouait de moi...

Elle me questionna et j'écoutais attentivement, les yeux étoilés. Je ne devais pas laisser passer cette chance... A mesure qu'elle m'interrogeait, je sentais que le moment fatidique approchait, pas à pas. Quant elle eut fini, je pris une grande inspiration du plus profond de mes bronches et je commença :


"Hum, vous lisez en moi comme dans un livre ouvert... En effet, vous avez mis le doigt dessus, je les cherche..."

Ma légère anxiété ne me permit pas de lui révéler les raisons de mes recherches même si, au fond de moi-même et je le savais, là était ma véritable quête. Bien que l'activité des Passeurs me fascinait, avoir un jour l'opportunité de les rejoindre ne m'avait finalement jamais effleuré l'esprit. Entêtée, prête à tout pour leur mettre le grappin dessus, les approcher, les questionner, les comprendre, les élucider... Peut-être que finalement, le meilleur moyen pour moi d'avoir un jour cette chance était de les rejoindre, d'exercer et de partager leurs activités, de penser comme eux et que leurs pratiques deviennent miennes et me transcendent... Oui, là était sans doute la meilleure chose à faire et je n'en doutais désormais plus.

Je repris rapidement, les idées plus claires :
"
Mon âge hum et bien heu je dirai que je dois bien avoir..."

J'essayais de me bomber un peu le torse, sans trop que ça se remarque non plus... A vrai dire, je peinais à dissimuler ce corps d'enfant, cette prison maléfique. Mais il fallait me rendre à l'évidence, mon apparence me trahissait, bien que mon âge était bien plus avancé que ce que laissait croire mon réceptacle charnel...
 
"Treize ans oui, tout au plus..."

Malgré l'absence de pupilles dans le fond de ses yeux clairs, je savais que, si pupilles elle avait eu, pupilles elle aurait écarquillé et plongé dans les miennes. Cependant, je ne ressentais nul jugement, juste de la stupéfaction... Il faut dire que cette annonce faisait très souvent son petit effet. (Je mets juste une parenthèse ici, je n'aime pas trop le godmod et si l'image que je me fais, qui est certes assez stéréotypée, de ta Sacrieur, n'hésite pas à me le dire et j'arrêterai de décrire ton physique comme je l'entends)

"En outre, je pense avoir presque terminé mon apprentissage Féca du moins, celui qui est enseigné dans les livres que j'ai pu consulter. L'art Féca est une pratique assez complexe, ça ne doit pas vous étonner, vous connaissez les Fécas, ces gardiens des écrits, toujours plongés dans les bouquins, à rechercher la moindre petite palabre à se mettre sous la dent... J'étais de ce bord et j'avoue avoir beaucoup appris grâce à cela, une bibliothèque toute entière rien que pour moi et ce, durant un temps indéterminé... Comment ne pas devenir accroc !

Je suis de nature solitaire et j'aime vagabonder par monts et par vaux. Je viens d'une cité qui vous est sûrement inconnue et j'y ai côtoyé tout un peuple, une guilde y avait trouvé refuge... Prisonnière et gardienne de cette dernière, cela ne fait que quelques temps que j'explore le monde, découvrant les mille et une merveilles qui jonchent cette terre périlleuse. A vrai dire, j'apprends à me suffire à moi-même, bien que j'essaye d'aider le plus possible mon prochain, quand cela m'est possible et quand j'en croise un, justement, de quelqu'un...
Bien qu'étant un brin ermite, je sais apprécier la compagnie et il m'arrive de voyager avec d'autres aventuriers, parfois. Mais ne vous étonnez pas si un jour vous me trouvez seule, loin de toute civilisation, accompagnée de ma solitude... J'apprécie tout autant le silence apaisant que la fête tonitruante même si je pense être une adepte plus fidèle de la première pratique.

Je n'ai porté et défendu que très peu de blasons depuis ma fraîche sortie d'Utopia. Je garde un très bon souvenir de ma période chez Poison Prince, un asile de femmes dans lequel je suis restée bien trop peu de temps. J'ai également parcouru très rapidement les rangs de la Légion Ivre, guilde toute neuve qui doit encore faire ses preuves à mon goût mais avec un très fort potentiel...

Pour ce qui est de mes professions, j'en exerce quelques-unes parmi la ribambelle qui existe dans ce bas monde... La chasse est une activité primaire qui m'a été enseignée très tôt et que je pratique encore à l'heure actuelle. Ma vocation de chasseuse m'a conduit irrémédiablement à me consacrer à l'art de la Boucherie car oui, préparer des mets culinaires relève de l'art à mes yeux... Et j'aime également dépecer mes viandes, je dois bien l'avouer.
Enfin, l'Alchimie est une pratique que j'aime exercer, je la trouve plutôt reposante. La flore me fascine et j'aimerai apprendre les moindres coutures et vertus de cette dernière. Par ailleurs, je suis à mi-chemin, en ce qui concerne la chasse et la boucherie, de l'apprentissage théorique. Et pour ce qui est de l'alchimie, disons que j'ai rempli à presque 70 % le parcours hypothétique qui amène à la maîtrise de cette profession."

A bout de souffle après cette épreuve de diction plutôt conséquente, j'attends le verdict. Mélange hybride d'impatience et d'angoisse, ce sentiment monte en moi à mesure que les secondes, semblant s'écouler aussi lentement que des heures accablantes, s'échappent, au rythme des rires et des chansons, essences indéniables de la taverne...

[/RP]



« Modifié: 04 Juinssidor 644, 21:12:04 par Eli »

Claw

  • Abraknyde Ancestral
  • **
  • Messages: 241
    • Voir le profil
Re : Candidature [et présentation], pot de confiture et soupe à l'oignon.
« Réponse #14 le: 04 Juinssidor 644, 21:49:28 »
[HRP]

Bon désolé mais comme je te l'ai dit le RP et moi ca fait 2 , mais pour avoir parlé avec toi , je t'ai trouvé très sympathique , et donc ca sera Pour de mon coté.

[/HRP]
[22:07] Claw-Stro lance Tout ou Rien.
[22:07] Aonia renvoie des dommages.
[22:07] Aonia : -4309 (61 + 630 + 967 + 831 + 912 + 908) PV.